Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-10-01T09:23:00+02:00

Rupert Spira : L'Amour est la condition naturelle de toute expérience

Publié par Rosy
Rupert Spira nous guide dans la nature de l'expérience...
avec la traduction en Français d'Ellen.

"Vous voyez diverses scènes passer sur un écran de cinéma :

 

un incendie semble réduire des bâtiments en cendres ; l'eau d'une tempête paraît provoquer le naufrage de navires ; mais l'écran sur lequel ces images sont projetées demeure intact : ni le feu ni l'eau ne l'ont atteint.

Pourquoi ?

 

Parce que les images sont irréelles et que l'écran, lui, est bien réel.

Semblablement, le nombre et la qualité des reflets qu'il renvoie n'affectent nullement le miroir.

De la même façon, le monde est un phénomène sur le substrat de l'unique Réalité qui n'en est aucunement touchée. La Réalité est seulement Une." Ramana Maharshi

 

La Conscience n'est pas seulement le témoin mais aussi la substance de chaque objet qui apparaît en elle.

 

Chaque objet est fait de Conscience et est une expression de la Conscience.



Pour commencer nous comprenons les objets comme apparaissant à la Conscience.



Puis nous comprenons qu'ils apparaissent dans la Conscience.

 

De cette façon, la Conscience réabsorbe le corps, le mental et le monde en elle-même.

 

Et cette formulation n'est pas tout-à-fait exacte, car elle suggère qu'un objet est venu d'une certaine manière, de l'extérieur et est apparu dans la Conscience, et que cette Conscience prend l'objet en elle-même.



Quoi qu'il en soit, la Conscience "est" en premier, avant l'apparence de tout objet. Notre toute première expérience en tant que nouveau né a été expérimentée par cette même Conscience qui est présente maintenant, et lit ces mots.

 

Bien sûr, parler "d'avant" n'a aucun sens, car lorsqu'il n'y a pas d'objets, il n'y a pas de temps, mais nous devons accepter les limitations du langage.



Ce n'est pas que la Conscience prenne l'objet en elle-même. La Conscience prend la forme de l'objet apparent, au travers des facultés de ressenti et de perception, tout en restant toujours elle-même.

 

Au départ la Conscience s'identifie avec les objets et ce faisant, elle semble s'oublier elle-même. Plus tard, elle prend la forme des objets sans s'oublier elle-même.

 

Lorsque la Conscience semble s'oublier elle-même, "l'objet" est expérimenté comme un objet avec son existence propre séparée. Lorsque la Conscience prend la forme d'un objet sans s'oublier elle-même, "l'objet" est expérimenté comme une expression de la Présence même.

En réalité, la Conscience prend la forme de chacune de nos expériences. De cette façon, nous, Conscience, nous nous connaissons comme étant toute chose.



La vacuité transparente, lumineuse, vide, connaissante de la Conscience prend la forme de la totalité de notre expérience. Elle se connaît en tant que chaque chose.

 

La Conscience est toujours elle-même et pourtant, en s'identifiant exclusivement avec un objet, le corps-esprit, elle semble devenir quelque chose. Elle semble devenir un objet.

 

En se désidentifiant de l'objet, elle se réalise elle-même comme sujet. Elle se réalise comme n'étant rien, vide, c'est-à-dire comme n'étant pas un objet, pas une "chose".



Comme elle reconsidère l'objet à partir de sa position de sujet, elle réalise que le sujet - i.e. elle-même - entre dans la composition de l'objet. Elle se réalise en tant que toute chose.

 

Cette condition pourrait être appelée l'Amour. C'est l'état naturel dans lequel la vacuité du témoin est libérée de toute objectivité ou limitation et se réalise comme étant la substance même de toute chose. La Conscience se connaît comme toute chose.

 

Elle réalise que chaque chose est inclue en elle et est une expression d'elle-même.

 

Cela dépasse le sujet et l'objet. Le sujet et l'objet s'écroulent dans ce qui est derrière, au-delà et en eux. Nous pourrions appelé cela l'Etre.



La Conscience devient quelque chose, puis rien, puis toute chose, et reste cependant toujours elle-même.

 

La Conscience ne va jamais nulle part. Elle ne devient jamais rien.

 

Il n'y a que la Conscience, il n'y a que l'Etre, qui simultanément crée, est témoin, exprime et s'expérimente elle-même ou lui-même dans chacune de nos expériences.

 

The Transparency of Things

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
E
<br /> Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.22- THÉORÈME ÉTAT. - Nombres Premiers et Conscience.<br />
Répondre

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog