Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2010-05-26T08:28:00+02:00

Exercices décontraction du dr Tal-Schaller

Publié par Rosy

Bonjour,

  

J'ai assisté Dimanche dernier à une conférence du Dr Tal Scaler, c'étai très intéresant et aussi nous avons bien ri ! il nous a fait pratiquer,  quelques exercices de décontraction et de dépassement des émotions " je vous partage ".

  

Amour et Lumière. Roselyne

 

Un de ses sites :

 

http://www.santeglobale.info/tal/

 

normal_tal_et_johanne.jpg

 

 

 Le truc des "marionnettes"

 

 

Un truc que je développe souvent au cours de mes stages, c'est l'exercice des "marionnettes". 

Il est tout simple : dès que vous faites ce petit geste des deux mains que l'on agite simultanément à toute vitesse pour faire sourire bébé dans son berceau, eh bien ce simple geste a pour effet d'harmonisernos deux hémisphères cérébraux.

  

Si vous avez à résoudre un problème grave : une fin de mois difficile, des impôts à payer, une maladie qui vous ronge ou un fils qui se drogue, eh bien ! eh bien agitez vos deux mains, faites "les marionnettes", vous vous mettez infailliblement à sourire et le stress s'en va.

Cela peut paraître naïf, enfantin, mais sachez que le stress est toujours causé par un excès d'activité du cerveau gauche, le mental. On pense à son problème! Et plus on y pense, plus le problème s'impose, grandit, obsède. 

 

C'est dans notre cerveau droit que résident les neurones qui gouvernent et régulent notre sens de l'humour, et si je regarde la plus catastrophique des situations avec de l'humour, le drame cesse. La tragédie devient une comédie.Il y a vingt-cinq ans, jeune médecin, j'avais tout au plus un après-midi de bon par semaine. Le reste du temps je vivais en état de stress permanent.  

 

Je me réveillais le lundi matin en me disant : vivement samedi, je pourrai m'offrir une petite sieste, faire l'amour, et prendre un vrai repas ! Je luttais en permanence contre la fatigue, j'étais tout le temps sous tension. Mais j'ai fini par découvrir que je pouvais inverser la proportion. Aujourd'hui, s'il m'arrive d'être stressé, je ne le reste pas longtemps.

  

Dès que trois pensées se mettent en opposition, que je commence à m'énerver, à me fâcher ou à tout critiquer, que je sens mon taux d'énergie en baisse, je sais quoi faire : je fais les "marionnettes", ou je m'isole pour exécuter quelques exercices de relaxation ou des grimaces devant une glace. Cela me rebranche sur le réseau ludique.



En cas de conflit

En cas de conflit avec des gens sérieux, ou quand la moutarde vous monte au nez, quand une discussion tourne mal, agitez vos mains, faites des grimaces, éclatez de rire! On vous prendra peut-être pour un fou, mais je vous jure que cela détendra l'atmosphère ! La nécessité de vivre en s'amusant, m'a constamment amené à faire des choses nouvelles.

 

 Parfois on me dit : Schaller, vous faites vraiment beaucoup de choses, vous êtes médecin, vous animez des séminaires, vous écrivez des livres, vous donnez des spectacles et des conférences, est-ce que vous n'êtes pas simplement un petit sauteur touche-à-tout ? Eh bien j'avoue, si je fais trop souvent la même chose, je m'ennuie.C'est la raison pour laquelle j'ai toujours exploré des voies nouvelles.

Quand on entreprend quelque chose de nouveau, on est enthousiaste et ça marche.

Ainsi, lorsque j'eus appris l'acupuncture, j'étais passionné et j'obtenais de très bons résultats. Mais dès que cela devint une simple routine, les résultats devinrent moins bons. Il ne faut jamais sombrer dans la monotonie. La gaieté, l'enthousiasme, la mobilité et le changement sont une des clés de notre vitalité.

 

L’exercice du tigre

Debout, vous imaginez être un tigre dans la jungle qui griffe un tronc d’arbre placé devant lui avec une patte puis avec l’autre.En même temps vous faites des grimaces et des rugissements pour faire sortir de votre corps toutes les émotions qui y sont stockées.Ce simple exercice vous permet de lâcher toutes les tensions sans faire mal à autrui, puisque vous le pratiquerez hors de la vue de vos proches.

Et si vous ne pouvez pas crier parce qu’il y a des gens à proximité, faites comme si vous criez mais sans mettre le son. C’est ce que nous appelons la version HLM de l’exercice (rires).Avec le tigre vous pourrez ne plus jamais accumuler de stress en vous mais vous saurez nettoyer régulièrement votre corps émotionnel. Du coup votre mental intellectuel ne pourra plus vous garder prisonnier des croyances fondées sur la peur et l’ignorance, votre cerveau droit s’ouvrira et la douce guidance de votre corps de lumière vous conduira vers une vie de plus épanouie, heureuse et rayonnante, une vie holistique et multidimensionnelle. 

Sortons notre colère

Mais, le monde bouge, les idées essentielles font leur chemin, et il est fascinant de voir aujourd'hui le nombre de personnes qui ne s'en laissent plus compter et qui se remettent à l'écoute de leur médecin intérieur.La colère est une des choses les plus réprimées dans notre société, parce que la plupart des gens ont peur que si je fais sortir ma colère je devienne violent... Ce qu'il faut, c'est que la colère sorte de nous sans la violence.

Voici un exercice très amusant que j'enseigne dans les entreprises : lorsque, au cours d'une réunion importante, la tension monte et que les participants s'affrontent.Plutôt que d'entrer dans le cercle vicieux des mots qui font mal, des invectives ou des coups, je suggère, d'appliquer le truc du "charabia".

Lorsque vous sentez que vous allez éclater, insulter ou frapper votre adversaire dites-lui carrément ce que vous avez à lui dire, ou ce que vous aimeriez lui faire subir, mais dans un simulacre, en gesticulant et criant très fort :

 "Apoutghoutshiwormaconstupiloupschitrapouthamerwhiths..."

Au bout de trente secondes, vous êtes déchargés de votre tension colérique et tout le monde se met à rire. Vous avez sorti votre colère autrement que par les habituels excès de langage ou les gestes regrettables qui laissent toujours des traces.Quand nous retrouvons notre "moi supérieur", que nous fusionnons avec lui, nous prenons conscience de tout ce que nous avions perdu jusque là.

Nous revenons de là dans un état d'extase pareil à celui que décrivent les saints. La souffrance c'est d'être déconnectés de notre vraie nature, isolés de notre spiritualité.

Finalement c'est ce que disait Zarathoustra : "Le bonheur c'est très simple, c'est des actions heureuses, des émotions heureuses, des pensées heureuses", et ça, ça découle naturellement du fait que notre "moi supérieur" est un être heureux.Ce qui est extraordinaire, c'est de savoir qu'au fond tout le malheur, toute la souffrance ne sont que des créations de notre mental. 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
Y
Avez vous testé ces exercices ?
Est ce que ca marche vraiment ? Quelqu'un peut il temoigner ?
Que voulez vous dire par bouger les mains (premiers exercices ) ?
Répondre
Je ne sais plus trop, ça date de 2010, mais bouger les mains et faire la marionnette ce n'est pas difficile, je m'y remets, avez vous essayé ? et le 2 ème exercice, je vais le garder en mémoire, car j'ai tendance à être "soupe au lait"

Bonne journée.
Roselyne

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog