Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2010-08-19T09:06:00+02:00

bonheur.....tous simplement

Publié par Rosy

 

        

Chaque semaine compte deux jours pour lesquels nous ne devrions pas nous faire de souci, deux jours où il ne nous faudrait connaître ni crainte, ni appréhension.

 

Le premier jour, c'est hier, qui porte le fardeau de ses soucis, de ses erreurs, de ses fautes, de ses bévues, de ses souffrances et de ses chagrins. Hier nous a échappé à tout jamais. Tout l'or du monde ne pourrait le faire renaître.

Nous ne pouvons défaire les actes accomplis, les paroles prononcées.

Hier est un jour révolu.

 

L'autre jour qu'il convient de mettre à l'abri des soucis, c'est demain, plein de grandes promesses, de piètres résultats, de malheurs possibles et de fardeaux.

Demain échappe à notre emprise. Le soleil se lèvera inexorablement dans la splendeur ou derrière un voile de nuages. Jusqu'à son lever, nous ne pouvons miser sur rien, puisque demain n'a pas vu le jour.

 

Il ne nous reste donc qu'aujourd'hui. Tous nous pouvons livrer bataille pendant une petite journée. Nous ne faiblissons et ne chavirons que si le poids d'hier et de demain - ces deux terribles éternités - s'ajoutent aux inquiétudes d'aujourd'hui. Ce ne sont pas les expériences d'aujourd'hui qui nous désespèrent, c'est l'amertume du remords de la veille et la crainte de demain. À CHAQUE JOUR SUFFIT SA PEINE !



Il y a des moments dans la vie où la présence de l'autre nous manque tellement qu'on espère sans cesse sa présence.

Rêve à ce qui te fait plaisir va où tu veux aller sois où tu aimerais être parce que tu as seulement une vie pour faire ce que tu veux Que sur ton chemin tu trouves... suffisamment de bonheur pour rester douce, suffisamment d'épreuves pour devenir force, suffisamment de peine pour rester humaine, suffisamment d'espoir pour être heureuse.

Les personnes les plus heureuses, n'ont pas nécessairement le meilleur de tout ; simplement, elles exploitent au maximum tout ce qui se trouve sur leur route.

Le bonheur attend... ceux qui pleurent, ceux qui souffrent, ceux qui cherchent, ceux qui se dévouent, ceux qui s'aiment... parce que seules ces personnes peuvent apprécier l'importance de ces choses qui laissent des traces dans la vie.

Oublie le passé, abandonne derrière toi tes erreurs et tes peines, l'amour naît avec un sourire et grandit avec un baiser.

Ce message est destiné à toutes les personnes qui signifient quelque chose pour moi à celles qui ont marqué ma vie d'une façon ou d'une autre... à celles qui m'ont fait sourire quand j'en avais le plus besoin... à celles qui m'ont fait voir le bon côté des choses quand je voyais seulement le pire... à toutes celles à qui je veux dire combien j'apprécie leurs amitiés ou simplement... merci de m'avoir donné un aperçu d'un monde meilleur.

 

Le plus grand handicap la peur.

Le plus beau jour aujourd'hui.

La chose la plus facile se tromper.

La plus grande erreur abandonner.

Le plus grand défaut l'égoïsme.

La plus grande distraction le travail.

La pire banqueroute le découragement.

Les meilleurs professeurs les enfants

Le plus grand besoin le bon sens.

Le plus bas sentiment la jalousie.

Le plus beau présent le pardon.

La plus grande connaissance Dieu.

La plus belle chose au monde l'amour

 

Aimer, c'est risquer le rejet.

Vivre, c'est risquer de mourir.

Espérer, c'est risquer la déception.

Essayer, c'est risquer l'échec.

Risquer est une nécessité. Le plus grand des dangers, C'est de ne pas risquer. D'être enchaîné dans ses certitudes Comme un esclave.

Seul celui qui ose risquer Est vraiment libre !

 

Lâcher prise, ce n'est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.

Lâcher prise, ce n'est pas couper les liens, mais prendre conscience que l'on ne peut contrôler autrui.

Lâcher prise, ce n'est pas être passif, mais au contraire chercher principalement à tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.

Lâcher prise, c'est reconnaître son impuissance, au sens où l'on admet que le résultat final n'est pas toujours entre ses mains.

Lâcher prise, c'est ne plus blâmer ou vouloir changer autrui et, au lieu de cela, choisir de consacrer son temps à donner le meilleur de soi-même.

Lâcher prise, ce n'est pas prendre soin des autres en faisant preuve d'une totale abnégation, mais se sentir concerné par eux.

Lâcher prise, c'est ne pas "assister ", mais encourager.

Lâcher prise, c'est ne pas juger, et accorder à autrui le droit d'être humain, c'est à dire lui accorder le droit à l'erreur.

Lâcher prise, c'est ne pas s'occuper de tout ce qui arrive, et laisser les autres gérer leur propre destin. Lâcher prise, c'est ne pas materner les autres, et leur permettre d'affronter la réalité. Lâcher prise, ce n'est pas rejeter, c'est au contraire accepter.

Lâcher prise, c'est ne pas harceler, reprocher, sermonner ou gronder, et tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire.

Lâcher prise, c'est ne pas adapter les choses à ses propres désirs, et prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier.

Lâcher prise, c'est ne pas critiquer ou corriger autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir.

Lâcher prise, c'est ne pas regretter le passé, et vivre et grandir dans le présent pour l'avenir. Lâcher prise, c'est craindre moins et aimer davantage.

 

Herve Gromier (sur Facebook)

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog