Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-02-27T19:00:04+01:00

Le bonheur, c’est découvrir ce que vous avez déjà

Publié par Rosy
 

Note : cet article est une traduction de l’article Happiness is Uncovering What You Already Have de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

FantasmesQuand j’ai décidé de transformer le mécontentement dans ma vie en bonheur, il y a 7 ans environ, j’avais quelques idées de la façon d’y parvenir.

 

J’allais me désendetter et perdre du poids et avoir un meilleur emploi et désencombrer ma maison et me mettre en forme et devenir productif et écrire un livre.

 

Et j’ai réellement fait toutes ces choses et bien plus encore. C’était super. Cela a changé ma vie, et je suis très heureux maintenant.

 

Ces choses, cependant, ne m’ont pas apporté le bonheur.

 

Ce que j’ai appris est que j’avais déjà tout ce dont j’avais besoin pour être heureux, mais que c’était enseveli sous mon insécurité, mon mécontentement envers la vie, mon dégoût envers mon corps et envers moi-même. Je l’avais déjà, mais tout cela était recouvert.

 

Le bonheur, c’est découvrir ce que vous avez déjà.

 

Vous avez tout ce dont vous avez besoin pour être heureux, dès maintenant. Vous n’avez pas besoin de changer quoi que ce soit chez vous, ou dans votre vie. Vous avez simplement besoin de voir ce qui est déjà là.

 

Laissez-moi vous montrer ce que j’ai découvert à propos de moi, et comment je suis devenu heureux.

 
Changer ma vie

 

Quand j’ai décidé d’être heureux, je voulais changer ma vie. Il y avait une vie idéale que je voulais créer, et je pensais que si je créais cette vie, je serais heureux.

 

C’est une totale illusion. Nous le faisons tous : nous fantasmons tout le temps sur le partenaire parfait, les enfants parfaits, le travail parfait, la maison, la voiture, l’ordinateur, les habits, le voyage, les meubles, la télé, et bien sûr, le corps. Si nous avons ces choses parfaites, cette parfaite illusion, alors nous serons heureux, non ?

 

Eh bien non. Parce que déjà, le fantasme ne pourra jamais devenir réel. Nous pouvons croire que nous le rendons réel, mais la réalité ne correspondra jamais au fantasme.

 

Par exemple, j’ai appris cela parce que pendant que je désencombrais et créais une maison minimaliste, cela ne m’a pas automatiquement apporté un sentiment de bonheur. J’avais besoin d’apprendre cela séparément.

 

Désencombrer, cependant, m’a beaucoup appris : j’ai appris pourquoi je tenais aux choses (peur), et j’ai appris que ces peurs étaient infondées. J’ai appris que je pouvais faire les choses bien même sans toute cette fausse sécurité, et que j’étais déjà assez fort pour vivre ma vie sans toutes ces choses obsolètes.

 

Je recommande quand même de simplifier votre vie, pas en raison de la vie fantasmée que vous penserez créer, mais parce vous apprenez des choses sur vous-même.

 

Quand je perdais du poids, j’étais toujours mécontent de mon corps. Je n’étais toujours pas parfait. Et soyons honnête : il ne sera jamais parfait, au sens où il correspondrait aux fantasmes des modèles de couverture que vous voyez sur les magazines. Je ne correspondrai jamais à ce fantasme.

 

Mais perdre du poids m’a appris que je pouvais apprécier de manger plus sainement et de faire du sport. J’ai appris que ce n’était pas aussi terrifiant que je le pensais, et que la nourriture n’est pas nécessaire comme palliatif au stress, aux peurs, à la solitude, à l’ennui et autres.

 

Cela a été vrai dans tous les domaines de mon fantasme : j’ai appris que pourchasser ce fantasme ne marchait jamais, que je n’y arriverais jamais, que même si je m’en approchais, je ne serais jamais heureux. Mais j’ai appris en cours de route que je n’avais pas besoin de mon ancien bagage, et que tout ce dont j’avais besoin pour être heureux était déjà en ma possession.

Ce dont vous avez besoin pour être heureux

 

Alors qu’est-ce qui vous rend heureux ? De quoi avez-vous besoin pour être heureux ?

 

Vous pouvez chercher tout le bonheur que vous voulez dans des choses extérieures : maison, travail, voiture, être aimé, nourriture, drogues, shopping. Mais cela ne vous rendra pas heureux, du moins pas longtemps, et quand ils ne vous fournissent pas un bonheur continu alors vous devez continuer à poursuivre plus encore, et votre bonheur est toujours sujet aux caprices des choses extérieures et des gens.

 

Vous pouvez aussi trouver le bonheur en vous. Vous pouvez apprendre que vous avez des choses incroyables en vous, et qu’elles sont belles si vous apprenez à les accepter pour ce qu’elles sont – et à ne pas essayer à répondre à un quelconque fantasme. Vous pouvez apprendre que la vie est toujours incroyable, comme elle est, sans ces fantasmes. Et comme le bonheur est intérieur, vous n’êtes pas sujet au fait de le perdre sous prétexte que les gens ne sont pas de bonne humeur, ou parce que les événements extérieurs changent votre source de bonheur.

 

Cela implique de supprimer ces fantasmes, un par un. Cela implique de regarder à l’intérieur, et d’apprendre à ne pas avoir de problèmes avec ce que vous trouvez.

 

Ce n’est pas un processus qui se fait en une nuit, mais cette incrédibilité est déjà en vous. C’est tout autour de vous (et en fait ce n’est pas tellement différent entre dehors et dedans). Aucun fantasme n’est nécessaire.

 

Accueil :

http://www.habitudes-zen.fr/category/bonheur/

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog